Sensivic – Détection sonore

 Et si vos caméras avaient des oreilles ?

Pour l’analyse du paysage sonore, SENSIVIC® est une gamme d’équipements plug&play, compatibles avec toutes les caméras équipées de contacts secs d’alarmes et tous les logiciels de supervision pour la vidéo-protection. Destinées aux collectivités locales et aux espaces publics, nos solutions sont en stricte conformité avec la loi française et les directives de la CNIL.

® Registered Trade Mark of DEMTECH.

Les caméras PTZ :

Vos caméras regardent-elles toujours dans la bonne direction, au bon moment ?Aujourd’hui, vos caméras sont paramétrées pour effectuer une ronde, ou pour être pilotées par un Opérateur à distance. Mais lorsqu’un événement se produit en dehors du champ de vision de la caméra, la scène demeure invisible car rien ne prévient la caméra qu’elle a intérêt à se tourner dans une direction plutôt qu’une autre. L’Opérateur étant lui-même à distance de l’événement, rien ne l’avertit qu’un événement anormal se produit et doit attirer son attention.En ajoutant des « oreilles  » aux caméras PTZ, vous leur permettez de réagir aux événements qui se produisent autour d’elles. Regardons notre propre comportement : si un bruit insolite se produit à notre droite pendant que nous regardons en face de nous, automatiquement et par réflexe, nous tournons la tête à droite pour voir ce qui se passe. Notre oreille nous alerte, nos yeux regardent, notre cerveau décide. On peut ainsi transposer cela à la vidéoprotection : le détecteur Sensivic alerte, la caméra regarde, l’Opérateur décide.Grâce à la détection d’anormalités sonores, c’est tout le système qui devient plus intelligent. Le détecteur sonore détecte un bruit anormal, par exemple une détonation, unbris de vitrine ou un cri dans la nuit, et il envoie une alarme en indiquant la direction de la source. La caméra réagit : elle s’oriente dans la bonne direction, l’Opérateur peut alors prendre les décisions nécessaires, l’événement est filmé, la détection de mouvement peut prendre le relais etc… Les yeux ont enfin des oreilles pour les alerter !
Les caméras fixes :
Bien sûr, elles sont immobiles. Mais elles sont nombreuses. Sur l’ensemble de vos caméras fixes, combien pouvez-vous en visionner en même temps ? Pourquoi les images de telle caméra seraient-elles plus pertinentes que les images de telle autre ?En ajoutant une détection sonore aux caméras fixes, le CSU peut recevoir des alarmes en temps réel. Un simple paramétrage permettra de faire remonter sur l’écran de travail de l’Opérateur l’image de la caméra située sur la zone où l’événement sonore se produit : on aura ainsi beaucoup plus de chance de voir, à l’instant donné, un accident de voiture, un bris de vitre, etc. L’Opérateur peut alors faire une levée de doute et alerter les forces de police présentes à proximité du secteur à risque. 
Lorsqu’il n’y a pas de CSU :
Sur réquisition, l’enregistrement vidéo est appelé à servir de support à la résolution d’enquêtes judiciaires. C’est alors des heures d’enregistrement que l’Enquêteur va devoir visionner.Pour faciliter son travail d’analyse, les alarmes qui jalonnent le flux vidéo seront d’un grand intérêt : elles permettent d’aller directement sur les séquences signalées par un événement sonore et de vérifier immédiatement si la corrélation événement sonore / image est significative dans le cadre de ses recherches. Les statistiques nous donneront dans le futur le taux d’élucidation auquel on parvient de la sorte, mais dès aujourd’hui l’accueil des intéressés a été très favorable.
Regardez la video: Une position de repos et 2 pré-positions ont été définies. Les 2 alarmes sont paramétrées pour activer, chacune, une des prépositions. Après une seconde, la caméra est paramétrée pour revenir automatiquement dans sa position de repos.Ce film est issu de la visualisation embarquée de la caméra. Il n’y a pas de logiciel de supervision.

Contexte :

L’étanchéité du toit du bâtiment de gauche, hors champ de la caméra en position de repos, est en réfection. Chaque fois qu’un coup de chalumeau est lancé, l’événement sonore inhabituel correspondant fait tourner la caméra dans la direction du toit.

Les événements sonores significatifs attendus sont créés par l’arrivée des camionnettes de livraison et le claquement de leurs portières. Les véhicules particuliers ne produisent aucun événement sonore signalé.